Informations sur le festival

Informations sur le Festival :

- Il se déroulera à la
Maison de l'Europe situé au Lac des Sapins, coté digue à Cublize (69550) à environ une heure de Lyon,
- L'entrée est gratuite,
- Le parking est gratuit, le festival se trouve du côté digue,
- Il n'y a aucune restriction au niveau des BDs emmenées par les visiteurs,
- Pour les auteurs qui viendront à cette édition 2017 vous pouvez vous fier à la liste "auteurs 2017", sur la droite, qui est maintenue à jour régulièrement,
- Les horaires de dédicaces sont 14h30 - 18h00 le samedi et 10h00 - 12h00 puis 14h30 - 17h30 le dimanche,
- Une buvette sera tenue par le sou des écoles de l'Ecole élémentaire publique Mathilde Ovize et de l'Ecole maternelle publique Le Coquillage de Thizy les Bourgs.
- Des bières numérotées avec l'affiche de la 12ème édition du festival réalisées par El'brasserie des DECO de Thizy les Bourgs seront en vente à l'accueil.
- Attention changement au niveau des auteurs présents : Nicolas Otéro et Batist ne seront pas là mais Nicolas Hitori De nous rejoint.

vendredi 24 mars 2017

Anaïs Bernabé

Son site :
http://www.anaisbernabe.com/

Sa biographie :
Diplômée de l’école Émile Cohl de Lyon, Anaïs Bernabé a travaillé pour Ubisoft pendant 2 ans comme character designer sur la licence Assassin's Creed multiplayer. Elle a également illustré le livre pour enfants Tu vois la lune sur un texte d'Agnès de Lestrade. En plus de la suite de Sasmira, elle travaille sur La Pluie des corps, une BD qui paraitra en janvier 2017. Elle est également peintre et sculpteur à ses heures...

Sa dernière BD :
La pluie des corps d'Anaïs Bernabé (dessin) et Florian Quittard (scénario) chez Sandawe.

Synopsis :
Un jour d’automne sans vie, ni soleil, une pluie d’hommes nus troue les nuages et s’abat comme une malédiction sur un village isolé...
Anne et Paul habitent une petite maison délabrée, au sommet d’une colline surplombant un village isolé. Lui est malade, elle s’occupe de lui. Un après-midi d’automne comme les autres, tous deux attendent sur le porche de leur maison que le temps passe, que quelque chose se passe. Et justement, ce jour-là, quelque chose d’extraordinaire se passe lorsqu’une pluie d’hommes nus troue le plafond nuageux et s’abat sur le village.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire