Informations sur le festival

Informations sur le Festival :

- Il se déroulera à la
Maison de l'Europe situé au Lac des Sapins, coté digue à Cublize (69550) à environ une heure de Lyon,
- L'entrée est gratuite,
- Le parking est gratuit, le festival se trouve du côté digue,
- Il n'y a aucune restriction au niveau des BDs emmenées par les visiteurs,
- Pour les auteurs qui viendront à cette édition 2017 vous pouvez vous fier à la liste "auteurs 2017", sur la droite, qui est maintenue à jour régulièrement,
- Les horaires de dédicaces sont 14h30 - 18h00 le samedi et 10h00 - 12h00 puis 14h30 - 17h30 le dimanche,
- Une buvette sera tenue par le sou des écoles de l'Ecole élémentaire publique Mathilde Ovize et de l'Ecole maternelle publique Le Coquillage de Thizy les Bourgs.
- Des bières numérotées avec l'affiche de la 12ème édition du festival réalisées par El'brasserie des DECO de Thizy les Bourgs seront en vente à l'accueil.
- Attention changement au niveau des auteurs présents : Nicolas Otéro et Batist ne seront pas là mais Nicolas Hitori De nous rejoint.

samedi 19 novembre 2011

vendredi 18 novembre 2011

vendredi 11 novembre 2011

Hub



Né à Annecy en 1969 sous le nom d’Humbert Chabuel, Hub a toujours voulu faire de la bande dessinée. Il passe son Bac à Lyon et enchaîne sur une école de dessin qui ne le convainc pas. En 1992, il débarque à Paris comme designer pour travailler avec Luc Besson sur Le 5e élément. Il côtoie Moebius, Mézières… Il crée avec un associé la société "Oki Doki", véritable label artistique qui travaille pour la publicité, les jeux vidéo ou l’habillage d’émissions de télévision. Mais la BD lui apporte plus de liberté et c’est avec un réel plaisir qu’il réalise scénario et dessins d’Okko. Il voue une admiration méritée à des auteurs tels que Hergé, Myazaki ou Michetz.

Texte © Delcourt



Dernière BD :
Okko Tome 7

Dans l’empire du Pajan, composé de quatre grandes familles, on se prépare à célébrer les noces des héritiers de deux clans.

Cette union arrangée va changer la face du monde, car elle permettra aux patriarches des familles du Pajan et Yommo de garantir leur hégémonie politique au sein de l’empire, en contraignant les clans Bashimon et Ataku à leur faire allégeance. Pour assurer la sécurité de ces festivités, la garde blanche, composée de 100 des meilleurs samouraïs des deux familles, débarque sur l’île des orchidées.

Okko le rônin est recruté dans la plus grande discrétion pour être le 101ème sabre de cette armée temporaire. Noburo et Tikku, quant à eux, sont occupés à débarrasser les marais de l’île de ses immondes amphibiens qui pourraient faire tâche aux yeux des invités. Alors que les ambassadeurs des familles Bashimon et Ataku arrivent sur l’archipel pour plusieurs jours de festivités, le volcan gronde, annonciateur de trois nouvelles prophéties du vieux sage ermite Mujuru…



Luky




La BD :

"La danseuse papillon" de Alwett et Luky

C’est en même temps une fable, et une histoire vraie. Une histoire d’amour et de passion, pleine de froufrous et de délicatesse. Voici, indéniablement, l’un de mes coups de foudre de cette fin d’année. Publié chez Blackberry, forcément, ce livre illustré est une petite merveille, à commander sans se poser de question au Père Noël.
Les illustrations sublimes de Luky répondent aux textes pleins de poésies d’Audrey Alwett, et vice-versa, dans un ballet étourdissant et émouvant. Sincèrement, tout est tellement beau, dans ce livre, qu’en dire trop ce serait comme gâcher le plaisir.
Tout ici est tristesse et nostalgie, et pourtant, la magie et la beauté, distillées aux creux de ces pages, font de la Danseuse Papillon le plus beau des hommages, à une étoile bien trop méconnue.
Petit plus pour les amatrices d’histoires vraies, et de danse, à la fin de l’ouvrage on trouve tout un livret, très bien documenté, réunissant coupure de presses de l’époque, biographies et lexique.
Une vraie plongée dans le monde secret de l’opéra, dans l’intimité chuchotée d’une toute jeune fille qui devint, l’espace d’un instant, un merveilleux papillon.

Inspiré de l’histoire aussi vraie que tragique d’Emma Livry, une danseuse incroyablement talentueuse, qui périt après avoir brûlé vive sur scène, la Danseuse Papillon raconte l’histoire d’un petit papillon de nuit, qui rêvait de lumière et tomba amoureuse…

Le teaser

Le blog de Luky


Yann Degruel








Yann Dégruel est né le 9 mai 1971 à Vénissieux, près de Lyon. Rien ne laissait alors présager que le dessin puisse un jour devenir pour lui un véritable art de vivre. Il se spécialise pourtant assez tôt et obtient avec succès un Bac d'Arts graphiques. Il s'inscrit ensuite aux Arts Décoratifs de Strasbourg pour une durée de cinq ans. Objecteur de conscience à la librairie Folimage, il travaille ensuite à Heliozo Production à Lyon. Encouragé par Heliozo, il imagine une série de dessin animé, Genz Gys Khan.

Le projet reste d'actualité, mais impatient, il rencontre un éditeur qui accepte de partager cette aventure. Genz Gys Khan, tiré d'un roman de Homéric, Le Loup Mongol, devient une série de bande dessinée jeunesse. À travers ses lectures, Yann Dégruel se transforme en "voyageur immobile" et fait partager au lecteur les fruits de ses escapades littéraires (Daniel Pennac, Albert Londres, Henri de Monfreid...).

Son inspiration est née d'un goût prononcé pour l'aventure mais aussi de la joie de dessiner une histoire. Ce récit aurait été réalisé, parait-il, pour nous aider à comprendre les événements : "Rien n'arrive par hasard, il doit forcément y avoir une solution ! " Comptine poétique ou fresque animée, Genz Gys Khan est avant tout un voyage d'aventures conduit par trois petites ?miettes? nommées Genz, Gys et Khan, personnages qui incarnent à eux trois la mémoire de leur ancêtre : le Loup Bleu...

En 2003, il décide de s'atteler à un classique de la littérature jeunesse, Sans Famille de Hector Malot. Dès le premier tome il apparaît que le trait tendre et poétique de Yann Dégruel épouse parfaitement l'histoire du petit Rémi. C'est un succès immédiat et les tomes suivants n'ont fait que le confirmer. La série se déroule en 6 tomes.

Texte Delcourt


Dernières BD :

"Le chat qui s'en va tout seul"

d'aprés Rudyard Kipling.

Jadis, au temps où les bêtes apprivoisées étaient encore sauvages, le chien était sauvage, le cheval était sauvage, la vache était sauvage. Mais le plus sauvage de tous était le chat. Il se promenait seul et tous lieux se valaient pour lui. Jusqu'au jour où l'homme et la femme apprivoisèrent chien, cheval et vache... Chat aussi ?
Que nenni, il est celui qui s'en va tout seul et il fait ce qu'il veut !


"Sans famille"

d'après Hector Malot

T6 : L'héritage

Après un épisode londonien désastreux, Rémi, le jeune orphelin, perce enfin le secret de sa naissance et de ses origines. Il retrouve sa mère, Madame Milligan, et son frère qu'il avait rencontrés auparavant sur une péniche. Le garçon s'installe alors dans le manoir de ses ancêtres avec sa véritable famille et les gens qu'il aime.


Jérome Jouvray





Il débute dans l'animation en travaillant sur des génériques et des bandes-annonces pour ARTE. En 1998, il sort son premier album de BD "Toile cirée" chez Delcourt en 1998, sur un scénario de Denis Roland. Toujours sur un scénario de Denis Roland, il sort en 2001"La région" aux éditions Paquet, s'en suivra deux autres volumes. Ces albums ne sont plus disponibles, seule l'intégrale est rééditée. Avec son frère Olivier au scénario et sa femme Anne-Claire, aux couleurs, il dessine la série "Lincoln" aux éditions Paquet. Il participe à l'album collectif "Paroles sans papiers" mais aussi à "Coluche" aux éditions Soleil, "Jean-Jaques Goldman" et "Mon chat à moi" aux éditions Delcourt, ainsi qu'au collectif Bermuda édité par la librairie Expérience de Lyon.
En 2006, il commence à publier avec Stéphane Presle, " L'idole dans la bombe" (Futuropolis).

En 2008, il réalise avec certains membres de l'atelier KCS et des étudiants de l'école Émile Cohl, les séquences animées du documentaire "La voie du Chat", diffusé sur ARTE.

Il sort en 2010 "La pes Rekin" aux éditions Futuropolis (deux tomes) avec Stéphane Presle au scénario.

L'histoire :
Phil est un homme d'âge mûr, malade, alcoolique, violent, désespéré, que sa femme a quitté. Il capture des chiens errants afin de s'en servir d'appâts vivants pour la pêche aux requins. Une pêche illégale et misérable : le requin ne servant que de décoration aux plats servis aux touristes...
Nelson vit dans un bidonville. C'est un jeune adolescent turbulent, n'allant plus trop à l'école, multipliant larcins et autres méfaits. Son père, qui « se crève le cul à travailler dans les champs de canne, alors que plus personne ne veut faire ce métier, pour que lui et sa petite sœur puissent avoir à manger, de quoi s'habiller et aller à l'école », le corrige régulièrement à coups de ceinturon. Jusqu'au jour où Nelson se rebelle... Et il fugue, non sans avoir auparavant piquer les maigres économies familiales. Une chienne et ses trois chiots deviennent ses compagnons de vie.
Quand Phil s'empare de ses chiens, Nelson fait tout son possible pour les récupérer. Avec on ne sait pas vraiment quelle idée derrière la tête, le pêcheur sanguinaire séquestre le gamin. Nelson va grandement commencer à regretter d'avoir quitté sa famille.

Julie Rouvière






Julie Rouvière est une jeune dessinatrice, formée à l’Atelier dont elle est sortie en 2009.
Installée à Angoulême, elle se partage entre l’illustration jeunesse et le dessin animé.


"Le jardin d'Albert"
édité par les Editions des Braques

Grand père Albert habite une belle maison de pierres dans un joli village.
Dans son jardin qu’il appelle « sa petite planète », il connaît chaque plante, chaque arbre. Tous les enfants du village aiment venir le voir car il leur apprend plein de choses, notamment que la nature est belle et qu’il faut la protéger car elle est la vie. Un jour, il découvre de grandes tâches visqueuses dans la rivière.
Un bidon de goudron s’y déverse, polluant ainsi toute la biodiversité…

Le petit plus : un livre hommage à Albert Jacquard comprenant un cd (3 chansons et 1 entretien d’Albert Jacquard qui répond aux questions des enfants) avec le soutien de la LPO et de la ligue de l’enseignement.



Raphaël Beuchot




Né qu'en 1980, il a déjà vécu plusieurs vies.
Celle d'ingénieur commercial ne lui plaisant guère, il a décidé d'y renoncer pour devenir dessinateur de bandes dessinées.
Passionné depuis toujours, il admire particulièrement l'oeuvre d'Ursasawa (« 20th Century Boys »), le réalisme de ses personnages et son style d'écriture qui vous tient en haleine. Empreint de Bilal, Gipi et Otomo, son trait possède un caractère rafraichissant et protéiforme.
En effet, si ses récits édités chez Ankama mettent en avant un certain semi-réalisme anguleux, sur fond d'humour morbide et décalé, on retrouve la même option dans « 13m28 », premier projet publié de l'e-éditeur...

Dernière BD :

"Le montreur d'histoires" édité par Le lombard

Au village, c'est l'effervescence ! « Il était une fois », le conteur, est revenu.
Comme il n'a plus de mains, il anime ses marionnettes avec les pieds.
Ses histoires ne sont pas toutes vraies, mais ce sont de jolis mensonges, de ceux que l'on garde au coeur toute sa vie et qui, sous le soleil africain, vous aident à supporter une existence parfois pénible. Les belles histoires survivent et rendent immortels ceux qui les racontent.
Les griots que sont Zidrou et Raphaël Beuchot en savent quelque chose.




Sophian Cholet et Simon Champelovier




Sophian Cholet est né en 1983 à Courcouronnes.

Vers 10 ans, il lit ses premiers « Stephen King » et se passionne pour le cinéma fantastique. Diplômé en finances, il intègre une formation en animation à Studio M Montpellier, où il suit les cours de Thomas Debitus, ancien layout-man en long-métrage chez Disney. Il le retrouve sur le projet « L’Atelier », formation intense en deux ans en animation, bande dessinée et illustration.Il travaille sur des courts-métrages d’animation de commande, réalise des illustrations pour des magazines, dispense des cours pour dessinateurs amateurs.

Bibliographie de Sophian Cholet :

2009 : "Guerrières Celtes" chez Soleil Productions (collectif)

2010 : "Zombies" T1 chez Soleil Productions

2011 : "Zombies" T2 chez Soleil Production

Simon Champelovier

Après 4 ans d'étude à l'école Émile Cohl, il se lance dans le monde de la Bd en tant que coloriste.


Texte © Auteur

Leur dernière BD :

"Zombies" Tome 2

Des mois après la contagion, le mot vivre est devenu obsolète, survivre l’a remplacé. L’avenir ne se conjugue qu’entre de nouvelles tragédies. Pourtant, Sam et la caravane de bateaux menée par Lapointe ne perdent pas espoir.

À chaque fois qu’ils tuent un zombie ou qu’ils sauvent une vie, ils entretiennent le rêve d’un monde nouveau... Mais une rumeur silencieuse, affamée et mortelle vient vers eux, une nation de morts est en marche. Les zombies ne rôdent plus sans but, ils semblent animés d’une volonté unique et avancent tous dans la même direction. Celle des survivants.

Blog de Sophian Cholet





jeudi 10 novembre 2011

Nesmo




Il naît le 17 octobre 1978 à Berlin. Issu d'une famille où la fibre artistique est présente dans la quasi-totalité de ses membres, Alexandre Nesme, dit Nesmo, comprit très vite que les maths ne pourraient jamais payer son loyer. Il s'oriente donc rapidement vers le dessin publicitaire, puis l'illustration.
2003 : Ses efforts finissent par payer: il envoie un dossier de présentation chez les Humanoïdes Associés, qui sont séduits par son univers dark et terriblement visionnaire. Ils lui confient le dessin d'une histoire courte écrite par Roger Seiter, Jack Bygrave, publiée dans Métal Hurlant 140.
2005 : Ses inspirations noires et ses influences "exotiques" trouvent un écho en la personne de J-D Morvan, qu'il rencontre au hasard d'un forum sur internet.
De leur rencontre naîtra une série, un projet horrifico-steampunk, toujours chez les Humanoïdes Associés: Ronces, dont le premier tome, Racines Electriques, paraît en 2005.
2006 : Il obtient, lors de la 11e édition du festival de BD de Sérignan, le prix de la ville pour son dessin sur "Racines Electriques". Le jury était présidé par Patrick Jusseaume.
2007 : Deux ans après la parution de son premier tome, Ronces revient de plus belle. En août donc...

Texte © Humanoïdes Associés

Sa dernière BD :
Univerne T1 : Paname
1862. Jules Verne décide de créer Univerne, un pays sur une île déserte, dans lequel il mettrait en marche ses idées, réalisant ainsi la plus belle des utopies. Mais les empires de l’époque partent à la conquète de ce pays naissant, et pille ainsi sa si brillante technologie. On raconte que Jules Vernes fût tué lors du bombardement de son nid d’aigle ...
Les nouveaux occupants d’Univerne décident de partir coloniser la Lune … Paris, 1900. Juliette, journaliste et suffragette, enquête sur celle qui fut la maîtresse de Jules Verne et qui mourut en même temps que lui.
Son aventure mouvementée la mènera du Château des Carpates à 20000 lieus sous les mers, en passant par L’île mystérieuse, Le centre de la Terre et Un phare au bout du monde, et même sur La lune, où elle découvrira que si le doute plane sur la mort de Verne, ses idées, elles, restent bien vivantes.

Nicolas Sure




Né à Clermont-Ferrand en 1975, il passe une enfance paisible à faire du vélo et à dessiner. La bac en poche, vient le temps des choix : ce sera le dessin. Aurillac, Lyon, ses études de dessin terminées, il suit sa fiancée à Angoulême. C'est en passant devant par hasard qu'il découvre l'atelier Sanzot, et qu'il en profite pour aller y montrer ses travaux. Le courant passe et il intègre finalement cet atelier d'auteurs de Bande dessinée où il fait ses premiers pas : un peu de communication, un peu de publicité, un peu de presse, notamment avec le journal de Spirou où il publie une histoire de 5 pages. C'est à ce moment-là que Corinne Bertrand remarque son style. Quelques années plus tard elle lui propose de travailler pour la collection Quadrants sur un scénario de Stéphane Piatzszek qui lui plaît tout de suite : le projet Neverland est lancé. Nicolas a aujourd'hui bien des projets dans ses cartons, et si le prochain est une collaboration avec Christophe Bec, il envisage aussi de revenir un jour vers de l'illustration ou de la BD jeunesse, entre autres, car il aime s'essayer à tout.

Texte Quadrants

Dernière BD : "Royal Aubrac" édité par Vents d'Ouest dans la collection "Terres d'origine"

François-Alexandre Peyregrandes a 21 ans en 1906 lorsqu'il accepte, sur l'insistance de son père, d'effectuer un séjour au Royal Aubrac, le moderne sanatorium du Dr Raynal, dédié aux tuberculeux. Le jeune étudiant aux Beaux-Arts fait le voyage à reculons, persuadé de vivre là-bas des mois de purgatoire.
Pourtant dès le premier jour, il tombe amoureux d'une jeune malade à l'air aussi fragile que de la porcelaine. Il se lie également d'amitié avec Warren, esprit libre et brillant qui lui fait un panorama du microcosme du sanatorium, souffrant mais néanmoins plein de vie. Enfin, il découvre ce bâtiment, sorte d'immense vaisseau de pierre échoué, traversé par les vents et imprégné de l'odeur de l'éther. François-Alexandre ne se doutait pas qu'en fait de cure, il allait vivre l'une des plus riches expériences de sa vie….




Kieran





Il est né à Nîmes.
Diplômé de l’école Émile Cohl de Lyon, il monte son propre atelier dans la région : l’Atelier one shot.
De sa rencontre avec Ozanam est né le concept « Against the Night », devenu depuis « We are the night », série bouclée en deux tomes.
Une première collaboration prometteuse qui devrait donner suite à de nouveaux projets.


"We are the night"

Scénario : Ozanam
Editeur : Ankama Collection Hostile Holster

Tome 1

Nuit d’encre
Ç’aurait pu être une nuit comme les autres à Lyon.
Et pourtant… Ils sont flics, chauffeur de taxi, vendeuse de prêt-à-porter ou veilleur de nuit. Certains sont à un tournant de leur vie, d’autres s’enlisent dans la routine.
La plupart ne se connaissent même pas. Pour une nuit, leurs destins vont se croiser et s’entremêler, pour quelques secondes ou quelques heures, et leurs actions auront des répercussions qu’ils ne pouvaient imaginer…

Tome 2

Il est une heure du matin et tout bascule. Tous les projets qu'ils avaient entrepris tombent à l'eau, braquage, extorsion, oubli, vengeance… et pour ceux qui se contentaient de simplement exercer leur métier, ils feront office de dommages collatéraux. Ironie du sort (et malice du scénariste), les deux seuls pour qui la nuit aura semblé bien calme seront les deux policiers en patrouille, ces gardiens de la paix qui n'auront rien vu, ni entendu malgré tout le grabuge s'étant produit autour d'eux.



Arnaud Toulon




Il est né à Tours, il débute sa carrière professionnelle à l’âge de 20 ans en devenant le dessinateur de la méthode illustrée "Le diabolo de A à Z", pour la société Mister Babache, dont il est aujourd’hui l’illustrateur officiel.
Après avoir été roughman et storyboarder de publicité pendant un an, il réalise un cartoon flash pour le web : "La Patate".
Il vit à Tours.
"Les Informaticiens" est son premier album chez Bamboo Édition.

Dernier album :

Le fayot
1. Moi m'sieur ! Moi m'sieur !
Issu d'une longue lignée de fayots, le jeune Defayol ne manque pas d'imagination ni d'ingéniosité pour briller dans les yeux – et dans le coeur – de ses chers professeurs. Mais à force de vouloir devenir à tout prix le premier de la classe, il risque bien d'être dans le collimateur de tous ses petits camarades... Pas de panique, notre fayot de compétition a de la suite dans les idées !





Emmanuel Michalak et Fred Weytens




Emmanuel Michalak est né le 30 septembre 1968 à Épernay en Champagne.
Ses parents s'inquiétent très tôt de son goût prononcé pour la BD. Contrarié, il entre à l'école des Beaux Arts de Reims et en ressort naturellement viré mais content. Il y découvre en effet comment insufler la Vie aux formes de ses dessins grâce à son prof de sculpture. Il s'essaie aux fanzines, dessine plusieurs couvertures pour des jeux de rôles et crée son propre atelier Le Tertre du Golem avec Thierry Masson.
Il rencontre par l'intermédiaire d'Anne Ploy, son futur complice Le Galli. Ensemble, ils mettent en oeuvre "Les Cercles d'Akamoth", polar fantastique inspiré notamment des thèses gnostiques, des écrits de Papini sur Satan, des recherches de Jung et... de La Belle et la Bête.
Des influences ? Honoré Daumier, le peintre et caricaturiste de la fin XIXe, mais aussi Loisel créateur de sensibilité qui l'emporte sur les prouesses techniques dixit l'auteur.
Des rêves ? Celui de reprendre la sculpture dans un atelier secret...

Texte © Delcourt


Fred Weytens Scénariste

Dernière BD de Michalak et Weytens : "Aslak" tome 1: "L'oeil du monde

Afin de satisfaire un cruel roi viking, deux frères partent en quête d'un célèbre conteur. Celui qui échouera devra périr. Une course-poursuite sans merci s'engage dès lors. D'un côté, Skeggi s'accoquine avec le sanguinaire Roald le Borgne.

De l'autre, Sligand embarque à bord de l'Aslak, le drakkar le plus piteux du royaume commandé par la téméraire Brynhild.
Leur quête s'annonce des plus périlleuse...


David Raphet






Petite interview présentation :

J'ai 31 ans, Je suis passé par l'école Emile Cohl à Lyon.
J'ai commencé à travaillé avec les éditions Bac à BD il y a quelques années sur la série "les délices d'Aphrodite" sur laquelle je m'occupe du scénario et du dessin. Puis j'ai dessiné le tome 1 de la série "Les gladiateurs" avec Pascal Brossier au scénario.
Je travaille actuellement sur le tome 2 des "délices d'Aphrodite".
Je vie dans un petit village en isère, avec ma compagne Lucile Thibaudier qui est illustratrice jeunesse et nos deux chats.
Voila voila...
Je crois que j'ai fait le tour.

Ses dernières BD :

Les délices d'Aphrodite
T1 : "Tombées des nues"
Suivez les aventures de la déesse Aphrodite, obligée par sa belle-mère Héra, de revenir incognito parmi nous simples mortels, afin de se mettre à jour concernant ses attributs divins c’est à dire, la grâce, la beauté, la fécondité, le speed-dating, le sexe en groupe, le kamasoutra, le bondage, etc. Accompagné d’un cupidon obsédé, métamorphosé pour l’occasion en toucan, notre duo de choc réussira a faire tourner la tête à bien des humains, à commencer par leurs colocataires, infiltration oblige !"

Les gladiateurs
T1 : C'est quoi ce cirque ?
De la fureur, des cris, des larmes, de la poussière, du sang... et une belle brochette de gladiateurs sous-doués !
Animé d'une farouche volonté de réussir, Julus Tucrus, propriétaire et entraîneur, espère que sa toute jeune école de gladiateurs deviendra rapidement l'une des plus en vue de Rome.
Malheureusement, ses dernières recrues lui réservent bien des déconvenues car, combattre et mourir dans d'affreuses souffrances, cela ne les motivent pas trop nos jeunes candidats forcés.


mercredi 9 novembre 2011

BenLebègue



Depuis sa plus tendre enfance, BenLebègue se passionne pour la bande dessinée, c'est donc tout naturellement qu'il décide de devenir illustrateur.

Il suit une formation à l'école Emile Cohl de Lyon et multiplie les collaborations artistiques afin de parfaire sa technique.

Il rejoint l'atelier KCS en 2006.

Présent sur tous les grands événements liés à l'univers du 9e art, BenLebègue sort en 2007 "Le Grand Gentil Loup", un ouvrage bourré d'humour qui revisite le mythe de cet animal plus ou moins effrayant à la maison d'édition "Poisson soluble"

Il participe au collectif Beatles (édition petit à petit), "Les contes amérindiens" (édition petit à petit). Il publie ensuite "Petit renard" (édition Milan - collection petit bonhomme) qui est une bd qui initie les plus petits à l'écologie.

Dernière BD :
Petit renard
"La rivière Cra-Cra" (Milan)

Un petit renard part pêcher avec son ami taupe pour pouvoir essayer son tout nouveau matériel. Mais une fois au lac, pas de poisson à l’horizon ! Seules les boîtes de conserves mordent à l’hameçon. Et quand un nuage de sacs plastiques vient les attaquer, les deux amis partent à la recherche de l’origine de cette pollution. Aidés par d’autres animaux, ils vont remonter la piste, constatant au passage une pollution de plus en plus importante. Arrivés au bout de la piste, ils trouveront le tas d’ordure à l’origine de tout ceci, et veilleront à empêcher cette propagation.

Lucile Thibaudier




"Pacotille, Ratapène et Comédon" T1
Edité par Alpha Book
Pacotille la sorcière, fête son anniversaire.
Elle convie ses amis à une soirée extraordinaire.
Chacun s'investit dans la préparation de la fête, et s'apprête à chanter à tue-tête...

Et bientôt "Pacotille, Ratapène et Comédon"
T2 : Le maudit sapin



mardi 8 novembre 2011

Valérie Vernay





Née le 22 juin 1976 en région lyonnaise, Valérie Vernay a suivi une formation d'illustratrice à l'école Émile Colh. Son diplôme d'illustratrice en poche, elle publie son premier livre jeunesse "Le gardien de la nuit" (éd. Petit à Petit). Au fil du temps, elle met un pied, puis deux, dans le monde de la BD, un rêve secret qu'elle pensait irréalisable. Elle a d'abord participé à plusieurs collectifs, et a travaillé en tant que coloriste sur "Sexy Gun" tomes 1et 2 (éd. Soleil), avant de réaliser le tome 1 de l'adaptation BD de "La guerre des Boutons" (éd. Petit à Petit). En parallèle, elle illustre un autre livre jeunesse "Perdus dans la forêt" (éd. Magnard). Aujourd'hui, à sa plus grande joie, elle prépare sa série "Agathe Saugrenu" avec Vincent Zabus au scénario (éd. Dupuis), et continue à côté à faire de l'illustration jeunesse pour des magazines (éd. Milan et Normandie Junior).

Texte © Dupuis

Dernière BD :

Agathe Saugrenu
T3 ça va péter !

Alitée dans une chambre d'hôpital pour s'être injecté une trop forte dose d'insuline, notre petite héroïne (qui souffre du diabète) va faire la connaissance de Lucie, en chimiothérapie, et surtout va recevoir la visite d'un monstre échappé du monde de la nuit. Et plus Agathe a peur, plus ce monstre grossit et devient monstrueux. Mais quand elle rit, le monstre se fige et devient, pour un temps, inoffensif. Et qu'est-ce qui fait rire Agathe ? Les pets incongrus de son chat Trévor...
Le rire comme remède contre la maladie (et les monstres), on ne fait pas mieux !